Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Attractivité économique et rayonnement

A Marseille, le Département s’engage pour rénover les églises

09/05/2019

Le 4 mai, sur le terrain, au cœur des quartiers marseillais, Martine Vassal a pu mesurer combien l’action du Département, aux côtés de la Ville de Marseille, est indispensable pour sauvegarder et mettre en valeur les églises, éléments essentiels du patrimoine historique.

Emblèmes des quartiers marseillais, les églises s’inscrivent pleinement dans le patrimoine architectural de la ville. C’est pourquoi, dès 2015, dans le cadre du Plan pour Marseille, le Département sous l’impulsion de Martine Vassal, a mis en œuvre un vaste programme de travaux pour leur préservation et leur mise en valeur.

«L’identité de Marseille»

« Ces églises, c’est la mémoire, c’est l’histoire, c’est l’identité de Marseille » a indiqué en préambule de ses visites la Présidente du Conseil départemental. « Mais le temps et l’absence d’entretien sont des fléaux plus discrets mais tout aussi fatals » a-t-elle souligné en référence au terrible incendie qui a frappé Notre-Dame-de-Paris en avril dernier.

15,5 millions d’euros engagés à Marseille

Au total, 15,5 millions d’euros sont ainsi mobilisés par le Département en faveur du patrimoine cultuel de la cité phocéenne. Cet engagement exceptionnel aux côtés de la Ville de Marseille va redonner à ces édifices, qui illustrent la richesse de notre culture et de notre histoire, leur visage d’autrefois et en faire des éléments du renouveau et de l’attractivité de Marseille. C’est particulièrement le cas pour les Monuments historiques comme l’Eglise des Réformés (1er) pour laquelle le Département investit 11 millions d’euros dans la restauration, mais aussi pour les églises de quartier qui demeurent des monuments à part entière des noyaux villageois de Marseille.

Les églises de quartier comme les édifices majeurs réhabilités

Martine Vassal a donc souhaité se rendre sur place pour constater les chantiers indispensables à mettre en oeuvre. Ainsi, à l’église de Mazargues Saint-Roch (9e) les travaux, financés à hauteur de 736 278 euros par la collectivité (80 % de l’investissement global), s’avèrent indispensables face aux dégradations du bâtiment. Façade, charpente et couverture seront ainsi rénovées.

Non loin, à l’église Notre-Dame-des-Neiges (8e), la mise en sécurité du fronton, la pose de grilles de protection des vitraux et la réfection partielle de la couverture font l’objet d’une première tranche de travaux financés à hauteur de 100 000 euros par le Département. Là encore, la Présidente du Conseil départemental a pu mesurer combien l’édifice a subi les affres du temps.

Enfin, la visite s’est terminée par un des lieux cultuels les plus emblématiques de la ville qui fait la fierté des Marseillais et l’admiration des visiteurs : l’Abbaye de Saint-Victor (7e). Cet édifice majeur classé au titre des Monuments historiques, le plus ancien de Marseille, nécessite des travaux urgents d’étanchéité des toitures et des chéneaux. Leur coût est estimé à 833 333 euros, un investissement important qui devrait bénéficier du soutien important du Département.

Les communes des Bouches-du-Rhône également concernées

Au-delà de Marseille, l’action du Département pour la sauvegarde du patrimoine historique porte également sur l’ensemble du territoire des Bouches-du-Rhône. Ainsi, 5 millions d’euros sont engagés dans les communes avec par exemple, la réhabilitation de l’église Sainte-Jullite de Lançon-Provence, les travaux de consolidation et de restauration du clocher et de la façade occidentale de l'église paroissiale Saint-Léger à Saint-Chamas. «J’ai souhaité que chaque paroisse marseillaise et chacun de nos villages historiques puisse profiter de rénovation et d’amélioration des lieux de culte» a conclu Martine Vassal au terme de ces visites.

 

 

Infos pratiques