Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Le Département accueille la Garde Républicaine !
Sécurité

Le Département accueille la Garde Républicaine !

20/04/2018

L’implantation d’une escouade de la Garde Républicaine dans le département a été voté le vendredi 30 Mars par l'assemblée départementale.

La Garde républicaine, une unité d’élite aux multiples missions

La Garde républicaine constitue un élément essentiel du prestige militaire français. Subdivision de la Gendarmerie Nationale, elle est l'héritière de tous les corps militaires qui, depuis les premiers rois francs, ont assuré la sécurité des institutions, du public, et les honneurs pour les hautes autorités de l'État. Historiquement liée à Paris, elle n’abandonne le nom de « Garde républicaine de Paris » qu’en 1978 après l’avoir porté pendant plus d’un siècle pour devenir « La Garde Républicaine » telle qu’on la connaît aujourd’hui. Les prestations qu’elle effectue lors des cérémonies et les représentations publiques confèrent à cette unité d’élite une grande popularité à travers la France. Ses 2800 hommes et femmes militaires et civils, divisés en deux régiments d’infanterie et un régiment de cavalerie, sont chargés de différentes missions à Paris et dans tout le pays.

- Assurer le protocole militaire de l’Etat

Fortement ancré dans la tradition nationale, le protocole militaire est assuré par la Garde républicaine lorsque le Président de la République ou des chefs d’Etat étrangers y sont associés, notamment lors de l’accueil d’hôtes prestigieux sur le perron du Palais de l’Elysée ou de l’Hôtel Matignon. La Garde rend également les honneurs aux Présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale à l’ouverture des séances. Lors des cérémonies officielles, ce protocole peut prendre la forme de services à pied et d’escortes d’honneur à cheval ou à moto. La musique de la Garde et la fanfare de cavalerie, sous le Commandement des Orchestres et du Chœur de l’Armée Françaises, s’illustrent également lors des représentations officielles.

- Surveiller les hauts lieux gouvernementaux

La Garde républicaine, en charge de la sécurité du Palais de l’Elysée, doit aussi veiller sur les institutions et les hauts lieux gouvernementaux. Le 1er régiment d'infanterie se consacre à la sécurité de l'Élysée (contrôle des entrées, rondes périmétriques) tandis que le 2e régiment d'infanterie assume les mêmes charges à Matignon, au Quai d'Orsay, à l’Hôtel Beauvau, à l'Hôtel de Brienne ainsi qu'au Palais Bourbon, au Palais du Luxembourg et au Conseil constitutionnel. Lorsque la situation l’exige, il n’est pas exclu que des membres de la Garde soient dépêchés dans des ambassades françaises à l’étranger.

- Veiller à la sécurité publique

Polyvalente, la Garde républicaine assure également une mission de sécurité publique à travers l’Hexagone. Patrouilles à cheval quotidiennes dans les rues, surveillance des sites touristiques et des grandes manifestations sportives, service d’ordre lors des grands rassemblements, la Garde républicaine est régulièrement sollicitée pour maintenir l’ordre. Plus largement, le régiment de cavalerie constitue une réserve d’intervention à dispositif des autorités publiques sur l’ensemble du territoire. Il effectue plus de 12 000 patrouilles annuelles.

La sécurité, une grande cause départementale

Depuis son arrivée à la tête du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal a fait de la sécurité des Provençaux une de ses priorités. Dès novembre 2015, avec le Plan départemental pour un sursaut national, le Département a travaillé à la mise en place d’une aide matérielle aux forces de police nationale et municipale dans les Bouches-du-Rhône.

Aussi, la sécurité a été renforcée dans certains collèges du département grâce à l’installation de portiques qui devrait, à terme, être étendue à tous les établissements. Par ailleurs, le plan pour Marseille pour lequel le Département a débloqué 100 millions d’euros a permis l’extension du dispositif de vidéosurveillance dans la cité phocéenne et contribué à l’achat de véhicules légers pour les forces de l’ordre, ainsi que six scooters et six motos. Bien déterminé à aider les 119 communes qui, depuis trois ans, reçoivent l’aide de la collectivité pour étendre, rénover et construire les gendarmeries et les commissariats, le Département entend poursuivre ses efforts en ce sens.

Une grande première dans la cité phocéenne

Pour traduire cette volonté de façon concrète, Martine Vassal a sollicité le Président de la République Emmanuel Macron lors de sa visite à Marseille l’été 2017 et Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, afin d’obtenir le renfort de la Garde républicaine à partir du mois d’Avril sur le territoire.

C’est chose faite. Pour la toute première fois, un escadron du régiment de cavalerie composé de sept chevaux sera délocalisé hors de la capitale. Il prendra ses quartiers au centre équestre Pastré situé dans le 8è arrondissement de Marseille et sera amené à effectuer des patrouilles urbaines dans la cité phocéenne ou dans d’autres communes du département si nécessaire. Ce dispositif, mis en place grâce à une collaboration entre le Département des Bouches-du-Rhône et la Préfecture de police, permettra d’assurer la sécurité des habitants et des touristes. La Garde Républicaine couvrira les abords du stade Orange Vélodrome lors des soirs de matchs, elle veillera au bon déroulement des grandes manifestations populaires et surveillera les plages en haute saison.

Cette première expérience de six mois couvrira entièrement la saison estivale et le pic de fréquentation qui l’accompagne, mais elle offrira aussi aux Provençaux la chance de voir se produire les cavaliers de la Garde républicaine, très populaires et appréciés, lors du défilé du 14 juillet.

« Je suis très satisfaite d’avoir réussi ce pari. A force de persuasion, une unité d’élite prestigieuse et respectée viendra mettre toute son expérience au service de nos concitoyens. C’est une excellente chose.» se félicite la Présidente du Conseil départemental.

Infos pratiques